Présentation

Tour à tour scout marin, apprenti lapidaire, enfant de troupe, transmetteur OTAN et diplômé en droit, Jean Bury a tout naturellement choisi la profession de traducteur de jeux vidéo.

Aimant les sonates de Fauré et le free jazz, Jean-Luc Picard et Joseph Conrad, le cinéma de Kurosawa (Akira) et de Kurosawa (Kiyochi), Thucydide et Assassination Classroom, il a naguère maîtrisé l’art de la pelote à main nue et il jure d’écrire un jour une thèse sur la métaphysique dans Vampyre Nation.

Ces nuits-ci, pendant ses insomnies, il travaille simultanément sur plusieurs romans de science-fiction qui traitent de décadence par la technologie, d’enfants soldats, d’ordinateurs fous, de John Coltrane, de terraformations ratées, de fifres mutants, d’hyperconnexion, de résistance au transhumanisme et au libéralisme, de guerres transcontinentales et de villes franches luttant pour leur indépendance.

En attendant leur publication, Jean Bury vous rend le contrôle des verticales et des horizontales.

Bonjour chez vous !